Saviez-vous qu’il existait une journée internationale de l’orgasme? Figurez-vous, que cette fameuse journée tombe un 21 décembre. Attendez… Quel jour est-on aujourd’hui? Ah ben oui, le 21 décembre! Mesdames, Messieurs, voyez-vous où nous voulons en venir? 😉

À chaque jour du calendrier ou presque correspond une journée internationale. Il y a celles que nous connaissons tous comme la journée internationale de la femme (le 8 mars), celle du travail (le 1er mai) ou celle des secrétaires (le 21 avril). Puis il y a les journées plus loufoques: la journée mondiale sans pantalon (le 13 janvier), la journée mondiale de batailles d’oreillers (le 2 avril), celle de Star Wars (le 4 mai), du tricot (le 18 juin), du hamburger (le 13 octobre) ou encore celle des OVNI (le 2 juillet).

Faites l’amour, pas la guerre

Mais il en existe une autre disons plus… coquine : la journée internationale de l’orgasme. Cette célébration fut décrétée en 2006 par une association appelée Global Orgasm for Peace, tout un programme.

Donna Sheehan et Paul Reffell, à l’initiative de cette dernière, avancent une théorie aussi surprenante qu’amusante. Selon eux, lorsque nous atteignons l’orgasme, nous développons des pensées positives. Ces pensées positives, provoquées simultanément aux quatre coins du globe pourraient, selon Donna et Paul, modifier le champ énergétique de la Terre, réduisant du même coup les cas d’agression et de violence (si, si!).

Si ça, ce n’est pas une bonne raison de faire des galipettes sous la couette, on ne sait pas ce que c’est! Si on se doute bien que les guerres ne risquent pas de s’arrêter demain grâce à vos parties de jambes en l’air, elles ne peuvent toutefois pas faire de mal, pas vrai? 😉 Même si on sait, messieurs, que, pour vous, la journée de l’orgasme, c’est tous les jours (prétentieux).

Il ne fait nul doute qu’Oscar risque d’avoir de nombreuses anecdotes croustillantes à raconter dans les heures à venir…