Si nous en apprenions davantage sur les rêves la semaine dernière, le temps est désormais venu de se pencher sur la question du bâillement. Vous avez toujours associé vos envies de bâillement à un sentiment de fatigue? La lecture des lignes qui vont suivre risque de vous surprendre. Pourquoi bâille-t-on? Bâiller comporte-t-il une utilité? Gros plan sur ce phénomène aussi étrange que contagieux.

 

Qu’est-ce qu’un bâillement?

Un bâillement est la résultante de l’action involontaire des muscles du visage induisant une large ouverture de la bouche.

Un bâillement se déconstruit en trois étapes :

  • Une inspiration longue, lente et profonde : la bouche est grande ouverte, le pharynx multiplie par quatre son diamètre.
  • Une apnée de plusieurs secondes : la trompe d’Eustache s’ouvre, entraînant la baisse de l’acuité auditive.
  • Une expiration rapide : la bouche se referme, le pharynx reprend sa taille normale

 

Vous l’aurez compris, bâiller provoque bien plus d’effets que la simple ouverture de la bouche. En effet, si les muscles du visage sont sollicités, les muscles respiratoires et ceux du cou le sont également.

En matière de bâillement, nous ne sommes pas tous logés à la même enseigne : il y a les bâillements discrets, les bâillements bruyants, les bâillements larmoyants, les bâillements éclairs ou encore les bâillements-étirements.

Pourquoi bâille-t-on?

Mais bâiller, au fond, à quoi ça sert? Sachez que, au cours d’une vie, nous serons amenés à bâiller environ 250.000 fois, soit une moyenne quotidienne de 5 à 10 bâillements.

Fait amusant: les Hommes ne sont pas les seuls à être soumis au bâillement. Le phénomène se manifeste également chez la majorité des vertébrés.

Si l’on bâille en signe de fatigue, sachez que le bâillement est également synonyme d’ennui, de digestion et de faim. Les causes sont donc multiples.

À quoi sert-il de bâiller?

Vous pensez qu’il est inutile voire malpoli de bâiller? Détrompez-vous! Bâiller s’avère en réalité bénéfique pour la santé. En effet, en plus de permettre aux muscles de notre visage de se détendre, le bâillement aide à l’oxygénation du cerveau.

À la suite d’un bâillement, notre corps et notre esprit sont plus alertes, une sensation de bien-être nous envahis. Ne vous retenez donc plus de bâiller : bâillez sans retenue (dans la limite du raisonnable, bien entendu…)

Bâiller, un réflexe communicatif

Vous apercevez ou entendez quelqu’un bâiller à l’autre bout de la pièce et, par mimétisme, sans parfois même vous en rendre compte, vous bâillez, vous aussi? Pourquoi une telle contagion du bâillement? Les chercheurs avancent une théorie de l’empathie. Il est d’ailleurs dit qu’un bon bâilleur en fait bâiller sept.

D’ailleurs, avez-vous bâillé à la lecture de cet article? 🙂

>> -65€ par matelas durant le mois de décembre avec le code #topdec18 <<
-65€ par matelas durant le mois d'avril avec le code topavril18